vendredi 12 mars 2010

La pin-up de la semaine n°21 : Christina Lindberg

Christina Lindberg (née en 1950 à Göteborg, Suède)

Actrice, mannequin et journaliste, Britt Christina Marinette Lindberg est surtout connue pour ses photos de charme dans des magazines suédois et ses rôles dans des films d'Xploitation.

A 15 ans Christina est remarquée en discothèque par un photographe de 'FIB aktuellt', un des plus grands magazines suédois dont elle fait bientôt la une.

Suite à ces photos, elle tourne dans le film suédois Rötmånad (Jours de canicule ou Ma femme est une putain) et obtient le rôle principal du film américain "Maid in Sweden" (C'est arrivé en Suède) en 1969.


Forte de son succès Christina rencontre et devient la petite amie du Prince Carl, l'actuel Roi Carl XVI Gustaf de Suède ! Elle poursuit en même temps sa carrière de mannequin et fait la couverture de tous les magazines de charme suèdois (FIB aktuellt, Lektyr...) et internationaux (Playboy, Lui, Mayfair et Penthouse dont elle sera la 'Pet of the Month' en Juin 1970).
Elle obtient en 1971 le rôle principal dans le film Exponerad (La Possédée), présenté au festival de Cannes mais interdit dans de nombreux pays. Elle fait de petites apparitions dans trois longs-métrages : Yusra, Smoke, avec le chanteur Lee Hazlewood et Every Afternoon (Chattes suédoises) puis obtient en 1972 un des rôles principaux dans Young Playthings, comédie érotique loufoque, et participe à 3 productions allemandes : Bons baisers de Munich, Bacchanales érotiques et Les indécentes, une comédie érotique tournée en 3-D dont les effets sont particulièrement réussis...
La consécration vient de son rôle de Madeleine dans le cultissime Thriller - en grym film (They Call Her One Eye) pour lequel elle s'entraîne au maniement des armes à feu et prend des cours de karaté. Présenté au festival de Cannes en 1973, le film est distribué dans une version censurée et même interdit dans plusieurs pays (à cause des inserts pornos et de la scène particulièrement dérangeante de l'énucléation réalisée dans un hôpital suédois sur un véritable cadavre!)

En 1973, elle épouse le photographe Bo Sehlberg. C'est également à cette époque qu'elle enregistre un 45 tours, Allt Blir Tyst Igen / Du Ar Min Enda Karlek.
Elle tournera encore quelques films en Allemagne et obtiendra des rôles importants dans 2 films au Japon où elle est traitée comme une star et devient la coqueluche des magazines fripons nippons.

Après un dernier rôle dans un film suédois, Christina essaie de s'orienter vers le cinéma plus traditionnel mais se tourne finalement vers le journalisme et travailler pour plusieurs magazines dont Lektyr pour lequel elle réalise des interviews... nue dans un sauna ! Elle apparaîtra encore dans plusieurs petits rôles au cinéma et à la télévision.
En 1994, à la mort de son mari, elle devient propriétaire et rédactrice en chef du magazine d'aviation Flygrevyn

Elle participe depuis plusieurs années à des conventions ou des festivals dans le monde entier, principalement organisés par un groupe de passionnés du cinéma érotique scandinave.

Biographie et filmographie très complète ici : http://www.psychovision.net/films/dossiers/183-christina-lindberg


jeudi 11 mars 2010

Cinéma : Nous trois

Dans les salles le 17 mars 2010

L'histoire se déroule en 1972. Sébastien, 10 ans et demi, enfant sensible et débordant d'imagination, perçoit de plein fouet les frustrations, et la solitude intérieure de sa mère en manque d'amour.
Un soir, en lisant un magazine, il a une révélation, un coup de foudre : la Reine Elizabeth II. Ce jour-là, sa vie change. Il crée un monde imaginaire où sa mère devient 'La Reine' merveilleuse, magnifique et tellement heureuse.
Lorsque les Martin, emménagent en face de chez eux, Sébastien imagine immédiatement Philippe, le nouveau voisin, en prince Consort. Et effectivement, dans la réalité, Philippe va devenir l'amant de sa mère.




Le film n'a pas l'air d'être une grand réussite... Bon, ça se passe en 1972, je suis obligé d'aller le voir! Compte-rendu à suivre...

samedi 6 mars 2010

Il y a 40 ans : Mars 1970

C'est en mars 1970 qu'Hugh Hefner, patron de Playboy, dévoile son "Big Bunny", un jet DC9 noir avec le lapin Playboy sur la queue de l'appareil. Il peut accueillir (couchage compris) 16 personnes et 9 Playmates assurent le service : restauration, discothèque, mini-bar, vidéo...

A Paris, une soirée Radha Krishna est organisée au Maxim's, sur invitation de George Harrison.

Le 23 mars 1970 sort le premier disque des Jackson Five, ABC. Il détrône à la première place du classement des meilleures ventes de disque, le Let It Be des Beatles :



Autres faits marquants :
Jane Brikin et Serge Gainsbourg créent le scandale aux Etats-Unis avec la sortie de leur duo sulfureux Je t'aime... moi non plus.
- 4 mars : Le sous-marin français Eurydice sombre au large du cap Camarat (Saint-Tropez) avec 57 hommes à son bord.
- 10 mars : La fusée française Diamant B lance le 1er satellite allemand Dial.
- 11 mars : La jeune princesse Anne d'Angleterre (20 ans) en visite avec ses parents aux Iles Fidji fait sensation en se promenant en minijupe
- 18 mars : Evelyne Baylet est la 1ère femme élue présidente d'un Conseil Général dans le Tarn et Garonne
- 20 mars : 1er essai de navette spatiale à Cap Kennedy, elle effectue un vol de 7 minutes et un atterrissage sans encombre.
- 30 mars : Le 1er Boeing 747 est livré à la Lufthansa. Air France recevra quelques mois plus tard le 1er de ses 4 Boeing

L'exposition universelle est organisée à Osaka, au Japon. On peut notamment y découvrir la Tour du soleil, construite par le scuplteur Okamoto Taro. Monument impressionnant avec ses soixante mètres de haut et ses allures de totem amérindien, la tour est divisée en trois parties, représentant le passé, le présent et l’avenir et comportait deux installations sonores.

Au cinéma, on demande à l'ouvreuse un ticket pour voir L'Etau, d'Alfred Hitchock, ou Les Choses de la vie, de Claude Sautet, avec Michel Piccoli et Romy Schneider.

jeudi 4 mars 2010

Envolez-vous avec Playboy : le Big Bunny

En mars 1970, Hugh Hefner, le grand patron de Playboy dévoile son nouveau bijou : le "Big Bunny".
Il s'agit d'un jet DC9 noir avec un énorme lapin Playboy peint sur la queue de l'appareil.

L'engin est un véritable hôtel volant : Il est équipé d'une cantine, d'un salon, d'une discothèque, d'une salle de projection, d'un mini-bar avec évier, d"une douche, du téléphone... et de couchages pour 16 personnes.

Le service est évidemment assuré par 9 "bunnies", de ravissantes playmates !

Petite visite de l'appareil :

lundi 1 mars 2010

La pin-up de la semaine n°20 : Brigitte Bardot

Brigitte Bardot (née le 28 septembre 1934 à Paris) Mens.90B-58-89; 1,68m, 57kg



Actrice de cinéma et chanteuse française, Brigitte (Anne-Marie) Bardot fut une star mondiale, égérie et muse des plus grands artistes dans les années 50-70, véritable mythe et sex-symbol, emblème de l'émancipation des femmes et de la liberté sexuelle dans une société d'après-guerre très conservatrice.

Danseuse classique à 7 ans, « mascotte » du magazine ELLE à 15 ans, 1er rôle au cinéma au même âge (Le Trou Normand, avec Bourvil), elle enchaîne très vite les rôles : Marina la fille sans voiles, Un acte d'amour, Les Grandes Manœuvres (avec Gérard Philipe et Michèle Morgan), En effeuillant la marguerite.
En 1955 déjà elle déchaîne les foules et éclipse les starlettes du festival de Cannes et à 22 ans, elle entre dans la légende du cinéma mondial, devenant un mythe vivant, un modèle social et un sex-symbol international, grâce au film de Roger Vadim, Et Dieu… créa la femme. Succès modéré en France, le film déchaîna passions et attaques aux Etats-Unis et ressortit en France avec un triomphe retentissant.


Dans les années 60, B.B. lance ou démocratise la plupart des modes de l'époque : cheveux blonds clairs, très longs, en cascade de boucles et de crans, « coiffure choucroute », yeux fardés d'un eye-liner noir s'étirant, bouche rouge ou rose vif entourée d'un tracé de crayon assorti... Des vêtements sexy et moulants, tailleurs, jupes prince de galles, grosse ceinture à la taille, robes ou jupes à motif vichy, marinières, ballerines, jean's, tee-shirts, minijupes et minirobes, shorts, cuissardes ou encore bikini.

De grandes personnalités comme Marguerite Duras, Jean Cocteau ou Simone de Beauvoir lui consacrent des articles. Hollywood lui fait miroiter de fabuleuses propositions, qu'elle refusera toujours, désirant rester une valeur française.
Avec l'acquisition de la Madrague, à Saint-Tropez, elle contribue à faire de ce village un endroit de légende par sa seule présence et ses folles nuits de fêtes. Ses moindres faits et gestes sont traqués, épiés et déformés, les paparazzi ne la lâchent plus. Elle sera adulée et détestée, des millions de journaux dans le monde feront de sa photo leur couverture.
B.B. enchaîne les films à succès avec les plus grands acteurs du moment, Une Parisienne et Voulez-vous danser avec moi ? avec Henri Vidal, En cas de malheur, avec Jean Gabin, Babette s'en va-t-en guerre, avec Francis Blanche, La Vérité, avec Charles Vanel et Sami Frey, Le Mépris, de Jean-Luc Godard, avec Michel Piccoli et Jack Palance, ou encore Viva María ! avec Jeanne Moreau, très gros succès aux États-Unis.

Au Brésil, en 1961, le Brésilien Jorge Veiga débarque avec un titre qui sera un succès planétaire : Brigitte Bardot beijou. Elle y part en 1964 en vacances dans le village de Buzios, qui connut alors le même engouement que Saint-Tropez. Les Brésiliens érigent même une statue à son effigie!



La même année, Brigitte Bardot fait son entrée dans le dictionnaire Le Petit Larousse. En 1966, le milliardaire allemand Gunter Sachs envoie une pluie de pétales de roses sur la Madrague depuis son hélicoptère pour lui déclarer son amour et la demander en mariage. Il devientra son 3ème mari. Elle devra affronter l'année d'après une foule hystérique au Festival de Cannes qui fut sa dernière apparition officielle dans le monde du cinéma.

En 1967, Brigitte Bardot vit une idylle avec Serge Gainsbourg. Elle devient sa muse et il lui écrit ainsi une dizaine de chansons, parmi lesquelles ses plus grands succès : Harley Davidson, Bonnie and Clyde, Contact, Comic Strip, L'Appareil à sous ou encore Je t'aime… moi non plus. Après leur rupture, Gainsbourg lui dédiera une chanson-hommage : Initials BB.


La même année, le Show Bardot lui est entièrement consacré à l'occasion des fêtes de fin d'année. C'est un succès télévisuel mondial, elle y interprèye notamment Harley Davidson.


Le Président Charles de Gaulle déclare que Brigitte Bardot rapporte autant de devises à la France que les automobiles Renault! Il lui propose d’être le modèle du buste de Marianne exposé dans toutes les mairies de France et elle devient ainsi la première femme à incarner les traits du symbole français.

Ces 5 derniers films seront de 70 à 73 : L'Ours et la Poupée avec Jean-Pierre Cassel, Boulevard du rhum, avec Lino Ventura, Les Pétroleuses, avec Claudia Cardinale, Don Juan 73, de Roger Vadim et son dernier film L'Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot trousse-chemise. Elle se retire définitivement du cinéma après 21 ans de carrière, près de 50 films et 80 chansons
Elle se consacrera désormais à une passion qui lui tient depuis longtemps à cœur: la défense des animaux (elle avait déjà milité contre la souffrance dans les abattoirs):
- 1977 campagne médiatique au Canada. Elle réussit à faire voter l'interdiction de la chasse des phoques ayant moins de quatre semaines (pour leur fourrure). Elle publie un livre imagé destiné aux enfants, Noonoah, le petit phoque blanc, racontant la vie d'un bébé phoque sauvé des chasseurs par un Inuit.
- 1982 : elle enregistre une chanson en hommage aux animaux : Toutes les bêtes sont à aimer.
- 1986 création de la « Fondation Brigitte-Bardot » pour la protection des animaux, financée par une vente aux enchères d'objets, bijoux et effets personnels.
- De 1989 à 1992, Brigitte Bardot présente l'émission SOS Animaux.
- 1993 création à Hollywood du Brigitte Bardot International Award, récompensant le meilleur reportage animalier.
- 2001 : la PETA lui décerne le Peta humanitarian Award pour son combat mené pour les animaux.

En 1996, Bardot elle publie le tome 1 de ses mémoires : Initiales BB, retraçant son enfance et toute sa période de star, traduit en 23 langues et vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde.
En 2008, Brigitte Bardot est désignée, après un sondage effectué sur plus de 8 000 personnes dans le monde, comme étant la deuxième plus belle femme dans le monde, toutes générations confondues.