lundi 31 mai 2010

R.I.P : Gary Coleman & Dennis Hopper

Un double hommage après ce weekend une véritable hécatombe pour les idoles des années 70. J'ai en effet appris la disparition des acteurs Gary Coleman et Dennis Hopper...

Gary Coleman (1968 - 28 mai 2010) est un acteur américain surtout connu pour son rôle d'Arnold Jackson dans la série télévisée américaine Arnold et Willy (Diff'rent Strokes), personnage qu'il incarne dès l'âge de 10 ans, et pendant huit saisons, entre 1978 et 1986. Arnold est le plus jeune de deux frères noirs et pauvres adoptés par un riche veuf new yorkais à la suite de la promesse faite à leur mère qu'il employait comme domestique.
Arnold et Willy fut un précurseur des sitcoms mettant en scène la vie de tous les jours au sein de familles noires, tel que le Cosby Show et plus tard Le Prince de Bel-Air. Une série humoristique remplie de bons sentiments. Le jeune acteur reste célèbre pour ses mimiques et sa réplique devenue célèbre "Qu'est-ce que tu me racontes là?"




Dennis Hopper (17 mai 1936 - 29 mai 2010) est un acteur, réalisateur, poète, peintre et photographe  américain. Connu à ses débuts pour ses rôles au côté de James Dean (La Fureur de vivre, Géant), il est le réalisateur et acteur d'Easy Rider, symbole culturel de l'Amérique hippie, devenu un film culte.

Il est également connu pour ses rôles dans Blue Velvet de David Lynch, Apocalypse Now de Francis Ford Coppola ou True Romance.




Dennis Hopper en photojournaliste dans Apocalypse Now de Copolla :


Easy Rider (intro) : "Born To Be Wild"

mercredi 26 mai 2010

La pin-up de la semaine n°28 : Catherine Bach

Catherine Bach (née le 1er mars en 1954, à Warren, Ohio) Mens. 91-58-89; 1,72m, 51kg

Actrice américaine, Catherine Bach est surtout connue pour son rôle de Daisy Duke dans la série Shérif, fais-moi peur! (The Dukes of Hazzard). (1979-1985)
Elle fait ses débuts au cinéma dans le film Le Flic se rebiffe (ou The Midnight Man), avec Burt Lancaster, en 1974. La meme année, elle joue dans Le Canardeur (ou Thunderbolt and Lightfoot), avec Clint Eastwood.

Elle se présente au casting de Shérif, fais-moi peur! alors que les producteurs recherchaient une actrice blonde typée "Dolly Parton" : Catherine est engagée sur le champ, la seule brune sur 150 candidates!

C'est elle qui a l'idée de se présenter au tournage avec sa propre tenue : un t-shirt fait maison, un short en jean déchiré et des talons hauts (au lieu d'un col roulé blanc moulant, d'une paire de bottes et d'une large jupe). Durant les tournages, elle utilise souvent ses propres tenues (le bikini rouge notamment), à base de débardeur et mini-shorts taille haute, si courts que les producteurs l'obligent à porter des collants pour éviter qu'elle n'en montre trop! En langage courant, ces shorts deviendront des "Daisy Dukes"

Dans la série, Daisy est serveuse au Repaire du Sanglier (Boar's Nest). Sous ses airs innocents, elle est  sauvage et bagarreuse. Au volant de se Plymouth Road Runner jaune à bandes noires ou de sa jeep "Dixie", elle use de ses charmes et des tenues sexy pour piéger le shérif et ses acolytes.




Pour l'anecdote, le producteur de la série fit assurer ses jambes pour 20 millions de dollars!

Catherine Bach a par la suite poursuivi sa carrière essentiellement à la télévision (elle est toujours en activité). En 2002, elle a lancé sa ligne de bijoux, puis de vêtements.
A l'époque de Shérif, fais moi-peur!, elle était si populaire que la vente de posters de Daisy Duke surpassa celle des stars de l'époque, Farrah Fawcett et Raquel Welch.



Le générique de Shérif, fais-moi peur!

mardi 25 mai 2010

25 mai : Sainte Sophie (Retour vers le Futur)

Retour vers le futur !

Hé oui! dans les années 70, un téléphone avec un écran et une machine à écrire électronique, c'était le futur!

En ce jour de la Sainte Sophie, petite dédicace à ma chère et tendre qui a posé pour cette photo rétro dans le cadre de son travail.
(ça me fait penser que je n'ai toujours pas fait de présentation de l'auteur de ce blog/moi-même...)

lundi 24 mai 2010

Dessin 70s : les pin-ups de Thomas B.

Petit focus ce mois-ci sur Thomas B., dessinateur du blog ROCK ARTWORK - The Art Of Thomas B. : du rock et des jolies filles.

Allez y faire un tour, et jetez notamment un œil à la section "girls".

Pour l'occasion, je lui ai piqué (avec sa permission!) 2 jolies filles, une bunnygirl et une discogirl:


(d'autres dessins de pin-ups arrivent bientôt !)

vendredi 21 mai 2010

Renault & Gordini : le retour !

Renault relance le concept Gordini :

22 ans après leur disparition, les bandes blanches sur fond bleu réapparaissent sur la Clio RS et sur la Twingo RS.
Fin 2009, Renault relance le blason Gordini avec des versions sports de ses deux petits modèles.

C'est le groupe versaillais Phoenix qui assure la campagne publicitaire, avec le bus de leur tournée européenne repeint aux couleurs Gordini et ce spot vidéo dans les rues de Paris sur la musique de Lisztomania :



"Gordini", qu'est-ce que ça veut dire? 

Amédée Gordini, dit "le sorcier" fut le préparateur officiel des Renault sportives dans les années 60 et 70.

Ce magicien de la préparation allège, abaisse, booste les petites Renault pour en faire des petits bolides. Vendues en série sous le blason Gordini, dans une couleur bleue et traversées de 2 bandes blanches immédiatement reconnaissables, ces voitures sont accessibles aux grand public. Elles font alors la renommée de la marque dans le monde et la joie des pilotes en herbe (notamment avec la Coupe Gordini) et la rage des concurrents sur les circuits et les rallyes.

Tout commence avec la Renault Dauphine, en 1957. Terreur des routes durant toute sa carrière, la Dauphine Gordini disparait du catalogue en 1965.

Entre temps est en effet sortie la Renault 8, destinée à assurer sa succession, et en 1964 est lancée la R8 Gordini. Les amateurs de dérapage et de conduite sportive vont pouvoir se régaler. Une compétition lui est consacrée : la Coupe Gordini. La R8 Gordini deviendra une une légende du sport automobile français.


Petit tour en R8, avec Lino Ventura (Ne nous fâchons pas) :


La Renault 8 a son tour laisse sa place à la Renault 12 Gordini. Le succès de cette nouvelle Gordini, la 1ère à traction et moteur avant, ne sera pourtant  pas au rendez-vous.

Un deuxième tour avec le grand Lino! (cette fois dans L'Emmerdeur):


Par la suite, seule la Renault 17 aura aussi droit à sa déclinaison en Gordini.

jeudi 20 mai 2010

La pin-up de la semaine n°27 : Colleen Brennan (Sharon Kelly)

Colleen Breenan (née en décembre 1949). Mens. 75D; ...

Mannequin, strip-teaseuse et actrice américaine, Colleen Brennan est connue pour sa carrière dans les films de Sexploitation puis dans le cinéma pornographique. Elle débute sa carrière dans les années 70 sous le nom de Sharon Kelly dans les films du fameux Harry Novak : Ilsa, la louve des SS; Ilsa, gardienne du harem; ainsi que dans Supervixens de Russ Meyer..
Elle tourne également des scènes seins nus dans les films grand public Shampoo et Hustle en 1975.


Plantureuse rousse à la poitrine avantageuse, elle se tourne dans les années 80 vers les films hard, notamment la série Taboo. Elle a reçu plusieurs récompenses pour sa carrière dans le porno et fait partie de la liste des "Légendes du porno" (Legends of Porn). Colleen a stoppé sa carrière en 1990.

mardi 18 mai 2010

Le Mouvement de Libération de la Femme (MLF) a 40 ans

Le Mouvement de Libération des Femmes est né en France dans les années 70 de plusieurs courants réformistes ou radicaux. Il est l'héritier à la fois du mouvement de mai 1968, du mouvement américain Women's Lib, des luttes pour le droit à la contraception et à l'avortement amorcées par le planning familial, des revendications d'égalité de tous les droits et de la lutte contre toutes les formes d'oppression et de misogynie.





Il y a 40 ans, en mai 1970, des femmes se réunissent à Vincennes et se font chahuter par leurs frères militants.
Dans le même temps paraît "Combat pour la libération de la femme" dans l'Idiot International.

Les femmes du Mouvement de Libération des Femmes ont profondément transformé les valeurs de la société française de la seconde moitié du XXe siècle, permettant un bond en avant considérable des droits des femmes : maîtrise de la fécondité, égalité professionnelle et parentale, parité...



retrouver ce média sur www.ina.fr


Le mouvement féministe se développe aussi dans la chanson. Des chansons révolutionnaires sont scandées dans les manifestations : l'Hymne des femmes, Guérilla, Le divorce...  
Anne Sylvestre est alors une fervente actrice du féminisme avec ses chansons Non tu n’as pas de nom ou La faute à Eve.
Les hommes ne sont pas tous en reste. Les humanistes de l'époque aussi célèbrent la femme, avec en tête Georges Brassens, Pierre Perret, ou Jean Ferrat avec La femme est l'avenir de l'homme :

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l'horizon
Et le futur est son royaume
Face aux autres générations
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme

Anne Sylvestre - La Faute à Eve


En savoir plus sur la chanson féministe : http://chanson-feministe.blogspot.com

A l'occasion des 40 ans de la création du MLF sont organisés en France de nombreuses conférences, des débats, rencontres, ...

Une grande fête "Liberté Egalité Sororité" a eu lieu le 6 juin 2010 à la Flèche d'Or à Paris.

En savoir plus :
http://re-belles.over-blog.com/article-40-ans-du-mlf-en-2010-le-dossier-le-calendrier-43573419.html

mercredi 12 mai 2010

Vacances en Normandie, vacances sous la pluie?

je vous laisse quelques jours : je mets mon ciré, mes bottes et mon chapeau et je file en vacances entre amis en Normandie!

A très bientôt!



Les vaches rousses, blanches et noires
Sur lesquelles tombe la pluie
Et les cerisiers blancs made in Normandie
Une mare avec des canards
Des pommiers dans la prairie
Et le bon cidre doux made in Normandie
Les oeufs made in Normandie
Les boeufs made in Normandie
Un petit village plein d'amis
Et puis les filles aux joues rouges
Qui donnent aux hommes de là-bas
Qui donnent aux hommes de l'amour
L'amour made in Normandie

mardi 11 mai 2010

La pin-up de la semaine n°26 : Ingrid Pitt

Ingrid Pitt (née le 21 novembre 1937, en Pologne) Mens. 1,63m

Ingoushka Petrov, alias Ingridd Pitt, est une actrice d'origine polonaise célèbre pour ses rôles dans les films fantastiques de la Hammer.
Née d'un père allemand et d'une mère juive, elle a seulement 5 ans lorsqu’elle est envoyée en camp de concentration. Elle survit aux camps et à la Libération se rend à Berlin-Est dans l’espoir de devenir comédienne. Elle y épouse un soldat américain.


C'est en Espagne qu'elle tourne son 1er film, El Sonido de la Muerte, en 1964.
Dotée (chirurgicalement?) d’une splendide plastique, elle ne passe pas inaperçue et obtient des rôles importants dans Quand les Aigles Attaquent (1968) et The Omegans (1968).

En 1970, c’est la célébrité avec The Vampire Lovers. Dans le rôle de la Comtesse Mircalla Karnstein, elle séduit la belle Emma, alias Madeline Smith, et elle devient à cette occasion une des actrices vedettes des studios Hammer.






Quelques mois plus tard, elle tourne toujours pour les mythiques studios La Comtesse Dracula, une version romancée de la légende de la Comtesse Bathory. Elle remplace Diani Rigg (Chapeau Melon et Bottes de Cuir) qui a abandonné le rôle.

Pourtant, elle s’éloigne petit à petit des écrans, avec seulement quelques rôles marquants dans les années 70 et 80 (La maison qui tue, 1970, L'emprise de Satan (The Wicker Man), 1973 .
En 2000, elle joue dans The Asylum, en compagnie de sa fille Steffanie. Un film hommage à la Hammer.
Egalement auteur, Ingrid Pitt a écrit pour des épisodes de Dr Who (jamais tournés) et continue d'écrire pour divers magasines.



lundi 10 mai 2010

Circuit Paul-Ricard : 40 ans de vitesse

Le 19 avril 1970, il y a 40 ans, Joseph Comiti, secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports, inaugurait le circuit Paul-Ricard sur le Plateau du Castellet, à l'endroit où se trouvait l'aérodrome d'affaires de Paul Ricard.
La piste de 5,810 km, bouclée en seulement 300 jours, avec notamment la fameuse ligne droite du Mistral de 1.800 mètres, est alors une référence en matière de tracé, mais aussi et surtout en matière de sécurité.


En 1971 débarque le Grand Prix de France de F1, suivi des grand prix motos, de courses de vitesse et à partir de 1978 le fameux Bol d'or.

(Qualification de Jacky Stewart en 1973)

(Départ du Grand Prix de France 1976)

Dans les années 1980, le circuit accueille aussi des courses de camions, de side-cars, de tourisme...
Le site est réputé pour son ambiance exceptionnelle avec de nombreuses festivités et des concerts dans le paddock.

Le circuit Paul-Ricard tombe en désuétude à la fin des années années 1980 avec les législations anti-alcool peu favorables au nom de Paul Ricard, l'apparition de nouvelles normes et la construction du circuit de Nevers-Magnicourt.

Transformé par la suite en HTTT (High tech test track), et ouvert aux séances d'essais et à des journées privées, le circuit mythique retourne à la compétition : le kart et les Le Mans Séries ont précédé le championnat du monde GT (en juillet).

Site officiel : http://www.circuitpaulricard.com