lundi 23 avril 2012

Histoire: 40 ans de Front National

Les années 70: une droite "populaire, sociale, nationale"

Le Front National est créé le 5 octobre 1972 « Front national pour l'unité française », communément appelé « Front national », afin de participer aux élections législatives de 1973. Jean-Marie Le Pen en devient le premier président.Ce nouveau parti se définit comme un parti de droite (pas d'extrême-droite), "la Droite populaire, sociale, nationale".

L'imagerie du FN est également créée pour l'occasion avec son logo, une urne surmontée d’une flamme tricolore, et la reprise d'un slogan du MSI (Mouvement Sociale Italiano, parti néo fasciste pro-Mussolini) .

Composé de nationalistes issus d’Ordre Nouveau et du mensuel Militant mais aussi de nationaux et de centristes antigaullistes, le FN est un nouveau venu parmi les multiples groupuscules extrémistes qui abondent à l’extrémité droite de l’échiquier politique.


Pour les élections législatives de 1973, le Front national adopte un programme intitulé Défendre les Français:
  • un régime présidentiel équilibré par une assemblée élue au scrutin proportionnel ;
  • une réglementation très stricte de l'immigration ;
  • la remplacement du service militaire obligatoire par un service volontaire de 6mois et une armée de métier ;
  • la défense du commerce et de l'artisanat ;
  • une politique d'aide à la famille
  • une réglementation très stricte de l'immigration
Face à la "déliquescence de la majorité" le chef du parti rappelle la nécessité de "voter pour ses idées au 1er tour et voter utile au second" pour "barrer la route au Front populaire"
Le 4 mars, le Front national obtient 1,32 % des suffrages exprimés.


En 1974 Jean-Marie Le Pen se présente pour la première fois aux élections présidentielles.Il préconise notamment:
  • la limitation des fonctions de l’État,
  • la lutte contre la subversion à l’intérieur,
  • la séparation nette du secteur de l’État et du secteur privé en matière économique,
  • la primauté de l’intérêt national,
  • la limitation de l’immigration étrangère,
  • la protection de l’environnement,
  • la limitation du droit de grève,
  • la promotion de la famille et de la natalité,
  • la création d’une armée de volontaires.

Jean-Marie Le Pen n’obtient que 0,75 % des suffrages. 7e sur 12 candidat, il obtient le 3e score de la droite, derrière Valéry Giscard d'Estaing et Jean Royer. Pour le second tour, il appelle à voter pour Valéry Giscard d'Estaing.

Aux élections législatives de 1978, au premier tour des élections législatives, le Front national obtient 0,33 % des suffrages exprimés. Front National (FN) ou Parti des Forces Nouvelles

La poussée des années 80 en quelques dates

  • En 1980, le Front national compte seulement 270 adhérents.
  • En 1981, le Front national obtient 0,18 % des suffrages aux élections législatives 
  • Avec la concurrence du parti dissident PFN (Parti des forces nouvelles) et des 3 candidatures de droite (Michel Debré, Marie-France Garaud et Jacques Chirac), Jean-Marie Le Pen ne parvient pas à réunir les 500 parrainages pour se présenter à l'élection présidentielle. Il appelle à "voter Jeanne d'Arc"
  • En 1984 le FN créée le choc en obtenant 10,95 % et 10 élus aux élections européennes, (soit plus de 2 millions d'électeurs). 
  • En 1986, le scrutin proportionnel des eléctions législatives permet au Front National d'obtenir 35 sièges à l'Assemblée Nationale (9,65 % des voix). Aux élections régionales simultanées, le FN obtient 9,56 % des voix, soit 137 conseillers régionaux élus.
  • 2 ans plus tard, Jean-Marie Le Pen obtient 14,38 % au premier tour de l'élection présidentielle de 1988. Il est le 4e homme derrière François Mitterrand, Jacques Chirac et Raymond Barre (14,38%) et devant le candidat du Parti communiste, André Lajoinie (6,76%)
    Plus de 30 ans plus tard, en 2012, le parti compte plus de 50.000 adhérents. Réprésenté pour la première fois par Marine Le Pen, la fille du fondateur, le Front National obtient plus de 18% des suffrages au tour des élections présidentielles, le meilleur score de l'histoire du parti.

    5 commentaires:

    1. Are you voting for them Tom..?

      Vic Ternetto

      RépondreSupprimer
    2. No, I'm NOT! This was just a historical review, I should have it precised in the text!

      RépondreSupprimer
    3. Tom: Thank god....I thought you were one of those guys....I belive very strong in freedom of speech....soooo yeah...if you like Le Pen ok...I don´t....hahahhahah...well, nice to hear you´re not voting for them.

      Who do you thik is going to win in the election, Tom?

      RépondreSupprimer
    4. Wel I have no clue for now... I don't want to trust too much the forecast (left-wing is supposed to win but not by far).

      RépondreSupprimer
    5. Tom: Ok...I see....swedish TV showed a very funny doc about Sarkozy....I like it when he tells some guy to drop dead!

      Very embarassing for Sarkozy but he has always been a hothead, CBS 60 minutes did a interview with him, when he got so angry and left.

      RépondreSupprimer