lundi 5 novembre 2012

ARGO: la crise iranienne des otages adaptée au cinéma

Pour sa 3ème expérience derrière la caméra, Ben Affleck a choisi de mettre à l'image un épisode peu connu de la Crise des otages iranienne: l'opération de sauvetage de 6 otages américains par la CIA en utilisant le tournage d'un faux film de science-fiction!

L'histoire du film:
Le 4 novembre 1979, alors que la révolution iranienne atteint son apogée, des militants envahissent l’ambassade américaine à Téhéran et y prennent 52 otages. Au sein de ce chaos, six Américains parviennent à s’échapper et trouvent refuge dans la demeure de l’ambassadeur canadien. Conscients qu’ils vont très rapidement être retrouvés et tués, la CIA organise une exfiltration et nomme le spécialiste Tony Mendez, chef de l’opération.
Il met sur pied un plan risqué pour les faire revenir au pays sains et saufs. Un plan tellement incroyable qu’on se croirait au cinéma:Ces agents se font alors passer pour une équipe de tournage venue faire des repérages pour un film de science-fiction intitulé Argo.

Ben Affleck joue le rôle de Tony Mendez, accompagné par John Goodman, le maquilleur de l'équipe, et Alan Arkin, le producteur.

Sortie le 12 septembre 7 novembre 2012.

L'affiche "officielle" d'Argo
L'épisode caché de la crise iranienne Le film est tiré d'une histoire vraie, mais qui n’a été connue du public que plusieurs années après les faits: l'opération de sauvetage "Canadian Caper" par le gouvernement canadien et les services secrets américains de la CIA Pour la 1ère fois depuis le 2e Guerre Mondiale, le Parlement canadien s'est réuni en secret pour décider de délivrer des passeports américains avec visa iranien aux 6 Américains. Tony Mendez, expert de la CIA en infiltration et dissimulation, fut chargé de fournir les documents, vêtements, alibis, pour les faire passer inaperçus: les 6 Américains seront donc une équipe de cinéma d'Hollywood en repérage pour le prochain tournage d'"Argo". Le 27 janvier 1980: les 6 diplomates américains parviennent à embarquer sous couvert de leur identité canadienne, pour Zürich, à l'aéropot de Téhéran Mehrabad. Jean Pelletier, correspondant à Washington pour le journal de Montréal La Presse, avait découvert l'opération en cours, mais décida de garder l'information secrète jusqu'à ce que le sauvetage soit terminé. A la publication de l'histoire, le rôle de la C.I.A. resta dissimulé pour la sécurité des autres otages et ne fut révélé au public qu'en 1997! Une grande campagne de remerciement envers le gouvernement canadien fut alors déployée aux Etats-Unis. L'histoire a déjà été adpaptée en 1981 avec le téléfilm Escape from Iran: The Canadian Caper et dans la nouvelle de Laura Scandiffio Fugitives in Iran, en 2003. Pour en savoir plus, voir le bulletin télévisé de l'époque:

4 commentaires:

  1. Seems pretty good....although I never liked Gone Baby Gone (2007)...and I haven´t seen The Town (2010).

    Vic Ternetto

    RépondreSupprimer
  2. bravo pour ce blog sauce 70s....génial !
    https://www.facebook.com/#!/nervous.bakers

    RépondreSupprimer
  3. Vic: never saw those 2 movies before, but ARGO seems good indeed.

    RépondreSupprimer