vendredi 19 octobre 2012

R.I.P.: Sylvia Kristel


Emportée par un cancer, Sylvia Kristel , mannequin et actrice néerlandaise, avait été révélée au public par son rôle dans Emmanuelle, le film érotique ayant connu le plus grand succès au cinéma en France et dans le Monde.

Elève douée, quadrilingue, la jeune hollandaise Sylvia Maria Kristel commence à travailler comme secrétaire après ses études. Mannequin à l'âge de 17 ans, Sylvia remporte le concours Miss TV Europe en 1973. Elle se fait connaître par la publicité et décroche quelques rôles au cinéma. Le succès arrive enfin en 1974 avec le film érotique français Emmanuelle, dans lequel Sylvia Kristel joue le rôle-titre qui lui collera à la peau toute sa vie.

Emmanuelle

En pleine vague du porno et de la libération sexuelle, Emmanuelle est le premier film érotique a s'imposer au grand public.
Près de 9 millions de français l'ont vu (plus de 50 millions de spectateurs dans le monde) et il reste dans le Top20 du box-office français (en 1974, c'est le 6e film de l'histoire du cinéma en nombre d'entrées!). Dans le cinéma UGC des Champs-Elysées, Emmanuelle restera à l'affiche pendant plus de 10 ans! Les cars de touristes japonais et les petits français tout juste majeurs y font la queue tous les jours.
Pourtant le film provoqua à l'époque un vaste débat. Après la mort du Président Pompidou, l'arrivée d'un nouveau secrétaire d'état à la culture plus modéré, permis au film de ne pas passer devant la commission de censure et de sortir dans les salles grand public avec quelques légères coupes et une interdiction aux moins de 16 ans.
Michel Guy déclare un peu plus tard: "En 1975, les gens choisissent ce qu'ils veulent voir et je dois les laisser libres."

Bande annonce d'Emmanuelle (1974)

L'immense triomphe d'Emmanuelle donna lieu à de nombreuses suites et téléfilms.
Les 2 films suivants, dans lesquels jouent également Sylvia Kristel, furent un grand succès public également:
  • Emmanuelle l'antivierge (ou Emmanuelle 2) en 1975
  • Good-bye, Emmanuelle en 1977, dont l'excellente bande originale est composée par Serge Gainsbourg
  • Emmanuelle 4 en 1984
Véritable star, Sylvia Kristel fait la Une des revues masculines (Playboy, Lui...) mais aussi des parutions grand public comme Jours de France.

Sylvia après Emmanuelle

Grâce à sa notoriété, elle tourne dans des films plus classiques avec des cinéastes de renom comme Jean-Pierre Mocky, Claude Chabrol ou Roger Vadim, dans l'adaptation de L’Amant de Lady Chatterley et une biographie érotique de l’espionne Mata Hari. On la retrouve aux côtés de grands acteurs français comme Michel Piccoli et d'Alain Delon.
Mais malgré de bonnes critiques, Sylvia Kristel se retrouve prisonnière de son succès et ne parvient à faire oublier Emmanuelle. Elle ne tournera plus dans les années 80 à part le passage de relais dans Emmanuelle 4 et quelques apparitions dans la série TV en 1990. Elle passe en vitesse par le monde de la musique avec l'enregistrement de quelques 45 tours.

Malheureuse en amour, malgré un 1er mariage avec un écrivain belge avec lequel elle a un fils, Sylvia se réfugie dans la drogue et l'alcool. Elle refait surface en temps que peintre dans les années 90, avec succès et revient au cinéma, devant mais aussi derrière la caméra.
Atteinte d'un cancer de la gorge puis du poumon, dus à la cigarette, elle est victime d'un AVC puis emportée par son cancer en 2012. Son autobiographie, Nue, parue en 2006, raconte son ascension et sa chute.

Le fauteuil en rotin sur lequel Sylvia Kristel pose poitrine nue pour la célèbre affiche du film, est devenu un symbole érotique des années 70.


Good-bye, Emmanuelle (1977)

7 commentaires:

  1. cultissime Emmanuelle...merci pour cet hommage.

    RépondreSupprimer
  2. Victime de son succès malheureusement...

    RépondreSupprimer
  3. Enfin, voici un véritable hommage à l'une des plus belles femmes au monde! Bravo, et encore bravo, pour la rédaction de votre article.

    RépondreSupprimer
  4. Voici ma page en hommage à cette beauté! https://www.facebook.com/pages/Hommage-%C3%A0-Sylvia-Kristel/116234861867014

    RépondreSupprimer
  5. Nice tribute article, Tom.

    And as you mentioned, she was pretty successful with animated shortfilm that I never seen.

    Vic Ternetto

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour votre article.
    Je suis toujours étonné que le film de Chabrol - Alice ou la dernière fugue - dans lequel elle joue avec Charles Vanel et André Dussollier ne soit pas plus mis en avant. C'est une belle réussite du fantastique français. En plus elle y est lumineuse.
    J'espère que l'éternité lui sera douce.

    RépondreSupprimer
  7. Espérons que sa disparition remettra en lumière cette partie de sa carrière restée dans l'ombre (je doute que la télévision rediffuse Emmanuelle en prime time!)

    RépondreSupprimer