jeudi 29 mars 2012

Johnny Depp, un vampire au pays du disco

Avec la sortie le 9 mai de Dark Shadows, Tim Burton revisite la série fantastique des années 60 en plongeant cette fois son acteur fétiche vampirisé au beau milieu des années 70.

Pantalons à pattes d'éph', peignoir façon Hugh Hefner, muscle cars, lampes "lava", paillettes et musique disco: dépaysement total pour le vampire Barnabas Collins, réveillé en 1972 après un sommeil de 200 ans.

Aux côtés de Johnny Depp qui endosse une nouvelle fois un costume de personnage loufoque un peu paumé, on retrouve la française Eva Green dans le rôle de la sorcière Angélique Bouchard, la compagne de Tim Burton Helena Bonham Carter, ainsi que Michelle Pfeiffer et Chloe Moretz.
Un beau cadeau pour Johnny Depp, puisque celui-ci était tellement obsédé par ce personnage quand il était petit qu'il voulait devenir Barnabas Collins.


Disco inferno
Dark Shadows raconte les mésaventures de la famille Collins dans leur immense et sinistre demeure. En 1772, la servante de Barnabas et sorcière, amoureuse de lui mais rejetée, le transforme en vampire et l'enterre vivant pour se venger. 200 ans plus tard, Barnabas est accidentellement libéré de sa tombe et va découvrir le monde de 1972.
A mi-chemin entre Hibernatus et la série Life On Mars, finalement...

La bande annonce:

La série originelle
Dark Shadows est adapté de la série américaine du même nom, créée par Dan Curtis et diffusée de 1966 à 1971 sur la chaîne NBC (inédite en France). Dans la veine de la Famille Adams, mais côté épouvante plutôt alors la 1ère était plutôt comique, la série débuta tout doucement pour devenir extrêmement populaire avec l'apparition du vampire au bout d'un an de diffusion. L'atmosphère inquiétante de Dark Shadows était renforcée par la présence de loups-garous, zombies, sorcières, voyages dans le temps et univers parallèle.
Dan Curtis lui-même avait adapté la série au cinéma en 1971 avec La Fiancée du vampire (House of Dark Shadows) et sa suite Night of Dark Shadows.

La série des années 60

vendredi 23 mars 2012

La pin-up de la semaine n°79: Pamela Bryant

Pamela Bryant (8 décembre 1959, Indianapolis, Indiana - 4 décembre 2010, Maui, Hawaii) Mens. 89-61-89, 1,65m, 52kg (35-24-35 , 5ft5in, 115lb)

Actrice et mannequin américain, Pamela Jean Bryant est la Playmate du Mois pour le magazine Playboy d'avril 1978.

Diplomé de l'université d'Indiana dans le domaine des télécommunications, la belle blonde était déjà apparue en septembre 1977 dans Playboy dans un portfolio intitulé Girls of the Big Ten.
Amatrice de plage et de lecture, Pamela profite de sa notoriété suite à ces publications pour entamer une carrière d'actrice au cinéma et à la télévision.
Elle décroche quelques rôles, notamment dans la comédie érotique H.O.T.S. en 1979 (avec Susan Kiger et Sandy Johnson, puis dans Don't Answer the Phone! et Lunch Wagon au début des années 80. Elle fait également une apparition avec l'héroïne d'Emmannuelle, Sylvia Kristel, dans Private Lessons (1981).
Coté télévision, Pamela Jean apparaît dans plusieurs séries, dont L'île fantastique, Shérif, fais-moi peur!, Huit, ça suffit, L'incroyable Hulk, Hooker, Magnum et La Croisière s'amuse.

mercredi 21 mars 2012

Agent Provocateur revisite la lingerie seventies

Pour le printemps 2012, la marque de lingerie Agent Provocateur est allé puisé dans les codes des années 70 pour sa nouvelle collection et sa campagne de pub: matières transparentes, déshabillés et soutiens-gorges bandeaux pour le style; flou artistique, amour à trois et musique rock pour l'ambiance.

David Hamilton n'est pas loin, et la marque avoue s'être inspirée de l'atmosphère de films comme Emmanuelle ou Histoire d'O.



C'est l'actrice française Mylène Jampanoï qui incarne la nouvelle collection, à découvrir sur leur site et dans la vidéo de promotion The Initiate, avec I Want You Right Now, des MC5 (1969) en musique de fond:



lundi 19 mars 2012

R.I.P.: Jimmy Ellis (The Trammps)

L'Enfer du disco l'a emporté: Jimmy Ellis, le chanteur du groupe The Trammps, a quitté la piste de danse à l'âge de 74 ans. Figure emblématique des années 70, son groupe il a été un des pionniers du disco.
Pour lui rendre hommage, revenons un peu sur l'historique des Trammps.


Au milieu des années 60 à Philadelphie, les Volcanos deviennent les Moods, alternant un certain nombre de musiciens différents. ils obtiennent un premier succès avec leur reprise énergique du titre RnB Zing! Went the Strings of My Heart en 1972.
Passant de la soul au disco avec Love Epidemic l'année suivante, leur musique reste cependant assez confidentielle jusqu'à Hold Back the Night, That's Where the Happy People Go, puis Disco Inferno, qui se classe assez bien en 1976.


"Burn, baby, burn
!"
Le succès mondial arrive 2 ans plus tard lorsque le titre Disco Inferno est intégré à la bande originale du film Saturday Night Fever. Dans le film, Tony Manero et Annette enflamment la piste sur ce titre, enchaîné avec You Should Be Dancing des Bee Gees.


L'accroche Burn, baby, burn, répétée dans la chanson, était à l'origine une exclamation du DJ Magnificent Montague, repris en 1965 comme cri de guerre pendant les émeutes de Watts à Los Angeles.

Disco Inferno a été repris entre autres par Tina Turner et Cyndi Lauper et introduit au Dance Music Hall of Fame en 2005. L'occasion pour les membres de rejouer ensemble après 25 ans de séparation.

2 versions des Trammps, avec différents membres, ont continué à tourner jusqu'à aujourd'hui.
John "Jack" Hart Jr., un des organistes originaux des Trammps, est décédé en 2008, à l'âge de 67 ans.


vendredi 16 mars 2012

La pin-up de la semaine n°78: Susan Kiger

Susan Kiger (née le 16 novembre 1953 à Pasadena, Californie). Mens. 94D-91-94; 1,73m - 61kg (37D-24-37; 5ft8in; 137lb)

Mannequin et actrice américaine, Susan Lynn Kiger est la Playmate du Mois pour le magazine Playboy de janvier 1977. Elle fait également la couverture de Playboy en mars 1977, en novembre de la même année avec Laura Lyons dans le reportage Way Down West In Mexico, et en avril 1978 où elle pose cette fois avec sa soeur Patty Kiger.
La jeune fille est amatrice de musique (Elton John, Linda Rondstadt et chante à l'occasion, et aime profiter du soleil et de la plage (dans le plus simple appareil, on imagine...)

Susan est la première Playmate de l'histoire du magazine a avoir tourné auparavant dans un film pornographique (une scène de fellation dans le film Hot Nasties ou Deadly Love en 1976).
Après la diffusion de "son" Playboy, Susan fait quelques apparitions dans des séries télévisées: CHiPs, Starsky et Hutch, Vega$. Elle décroche quelques rôles au cinéma, notamment dans la comédie érotique H.O.T.S. avec d'autres Playmates (Pamela Bryant, Sandy Johnson et KC Winkler), Seven, Angels' Brigade et The Happy Hooker Goes Hollywood en 1980, à nouveau avec KC Winkler (vidéo).
Elle pose également à de nombreuses reprises dans les différentes éditions de Hugh Hefner: playboy, Oui, Homem, ...

(avec sa soeur Patty)

mardi 13 mars 2012

"Nos plus moches vacances"

Clichés, déguisements, jeu des acteurs, casting, mise en scène, montage, images, son...tout sonne faux et il n'y a pas grand chose à sauver dans le dernier film de Philippe Lellouche.

Je vous mets quand même la bande annonce, mais je ne vous le conseille que si vous ne payez pas le cinéma et que vous n'avez vraiment rien d'autre à faire...



Nos plus belles vacances

Si Le Skylab de Julie Delpy il y a quelques mois s'en sortait plutôt bien dans cette évocation des vacances en famille dans les années 70, Nos plus belles vacances tombe lui dans tous les travers du genre: horrible imitation de l'accent paysan, faux vieux bretons "pittoresques", narration de Gilles Lellouche en mode "quand j'étais jeune tout était formidable", accumulation de scénettes (je dirais même sketches) sans transition, (sur)jeu des acteurs...

Bref, à part les parasols à fleurs, les voitures, le mange-disque orange et les éternels pantalons à pattes d'éph' et chemises pelles à tarte, mais qui sont vraiment trop caricaturaux (qui a costumé Vanessa Demouy?!), il n'y a rien à sauver dans ce film.
Même sur la musique, aucun effort n'a été fait, puisqu'on a droit à Dave et Michel Sardou et un petit bout de KC and The Sunshine Band, le reste n'étant que mièvre musique originale de Jean-Félix Lalanne.
Au hit parade de 1976, on trouvait pourtant Boney M, Sylvie Vartan, Abba, Elton John, Dalida, Joe Dassin, The Bee Gees, Barry White, Wild Cherry...


Vivement Cloclo demain qui s'annonce bien plus réussi.


mercredi 7 mars 2012

La légendaire Stratos de retour?

Un bel hommage pour les 100 ans de Lancia
 
C'est au Salon de Genève que le fameux carrossier italien Bertone présentera son concept de Nuccio. Dessiné par Mike Robinson, il s'inspire du 1er prototype de Lancia Stratos présenté en 1970, et dessiné par Giuseppe Bertone... dit "Nuccio".


Le concept-car à ras des pâquerettes (1,22m de hauteur) utilise les matériaux les plus modernes: pour contenir le moteur V8 4,3 litres qui développe 483 chevaux.
Capot plongeant, lignes tendues, aspect agressif et futuriste, la Nuccio affiche l'héritage de la 1ère Stratos qui faisait figure d'OVNI à l'époque.




Pour rappel, "Nuccio", le designer mythique de la Stratos, avait également dessiné les avant-gardistes Lamborghini Miura en 1965, Alfa Romeo Carabo en 1968 et Lamborghini Countach en 1971.




Lamborghini Miura (1965)
Alfa Romeo Carabo (1968)

Lamborghini Countach (1971)
2010: la New Stratos
On avait déjà eu droit à un prototype de New Stratos en 2010, dessiné par Pininfarina et basé sur la Ferrari F340. Mais le projet avait été avorté par Ferrari, malgré une liste d'acheteurs potentiels déjà intéressés.
Nouvelle et ancienne Stratos
A découvrir en vidéo ci-dessous, en compagnie des anciennes Stratos, au Rallye des Légendes de Saint-Marin 2011:



lundi 5 mars 2012

Autopromotion 2012

Un peu de pub, ça ne fait pas de mal!
* Check the English version *
Vous avez dû le voir, le play-boy, la pin-up, l'actu ciné sont de retour après 1 mois d'absence. J'essaie de tenir la cadence!

Salut à tous les fans des années 70 et merci pour les commentaires.

Lost In The Seventies,
ça se passe aussi:
- sur Facebook avec plus de vidéos et de liens vers des articles d'autres sites
- sur Tumblr avec plein de photos chopées sur d'autres blogs, ou glanées dans la rue, dans mes bouquins...

vendredi 2 mars 2012

La pin-up de la semaine n°77: Sandy Johnson

Sandy Johnson (née le 7 juillet 1954 à San Antonio, Texas) Mens. 89C-61-86, 1,68m - 52kg (35C-24-34, 5ft6i-114lb)

Mannequin et actrice américaine, Sandy Johnson est Playmate du Mois pour le magazine Playboy de juin 1974.

Sandy a grandi avec ses quatre grandes soeurs à San Antonio et étudié au Santa Monica Community College. Devenue une jeune fille sexy et à la poitrine avantageuse, elle travaille comme démonstratrice en cosmétique et maquillage à l'époque où elle est photographiée pour le magazine aux grandes oreilles.
Amatrice de sport et de plage, elle met à profit ce shooting comme tremplin pour lancer sa carrière d'actrice:

Celle-ci sera courte: Elle obtient des petits rôles dans Surfer Girls ou Halloween (La nuit des masques, en 1978) et obtient un petit succès dans les comédies sexy Gas Pump Girls, et H.O.T.S. (1979), avec d'autres playmates: Pamela Jean Bryant, Susan Lynn Kiger, KC Winkler... Elle fera d'autres brèves apparitions au cinéma jusqu'en 1995.