mercredi 19 mars 2014

Paris 70s: Résidence Grancanal

Une drôle de tour aux reflets orangés se reflète dans le canal Saint-Martin...

C'est la Résidence Grancanal, un immeuble de standing construit dans les années 70 (je dirais vers 1974). Avec 17 étages et plus de 50m de haut et sa couleur flamboyante, elle domine largement les habitations plus anciennes du quartier.



  • Premier constat: la hauteur. On envie les habitants du 17e étage qui doivent bénéficier d'une vue imprenable sur ce 10e arrondissement et sur une grande partie de la Capitale.
  • Ensuite, ce qui saute aux yeux, c'est bien sûr cette couleur orange des balustrades, dont la brillance a été parfaitement conservée (ou restaurée), rehaussées par les gros points métalliques qui les accrochent à ces nombreux balcons.
  • De style moderne, la construction se compose de 2 tours jumelles de 17 et 13 étages formant le début d'un L, qui cachent derrière elles deux autres tours de 6 étages. Le tout sur une surface de près de 1,3 hectare.
  • Les arcades extérieures sur pilotis cachent aux entrées des halls des éclairages cachés dans des décorations rectangles-arrondies. On retrouve la couleur orange des balustrades sur les bandes métalliques incrustées dans le revêtement en (fausse?) pierre des murs. 

  • A l'intérieur on retrouve toute la décoration d"origine, en excellent état: suspensions métalliques dans les halls d'entrée, plafonniers en verre dans les couloirs, coffrage arrondi des boîtes aux lettres...
    Les touches métalliques un peu partout rappelle le côté moderne de la construction à l'époque.
A voir 48-58 quai de Jemmapes 75010 Paris.
Et comme d'habitude, si un habitant passe par ici et veut me faire visiter, qu'il n'hésite pas à me contacter!
 



5 commentaires:

  1. WOW ! Superbe !... Pourvu que personne n'aie un jour l'idée de remettre cet immeuble "au goût du jour"...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je connais un occupant de cette résidence. Je lui transmets votre souhait de le visiter.
    Hervé

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer